• 9 juillet 2015

    Depuis deux jours, je remonte donc le Camino Francès "à l'envers". Je croise donc tous les autres pèlerins. Je n'en n'ai pas rencontré un seul sur le chemin qui fasse comme moi. Pourtant le responsable de l'albergue où j'ai dormi la nuit dernière m'a assuré que nous étions six dans ce cas dans le gîte. Mais c'est un établissement d'au moins 60 places et je ne suis pas allé interviewer tout le monde. J'espère rencontrer bientôt d'autres "retournants".

    J'ai "rencontré" par contre aujourd'hui mon premier autre "carrix". Une dame française faisant le chemin avec son mari qui, lui, porte son sac. C'était un carrix à deux roues, plus petites que la mienne". Sinon, tout le reste était pareil.


  • Commentaires

    1
    babeth
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 22:50

    Bon retour  à toi.

    Je pense que tu ne devrais tarder à trouver du monde allant dans ton sens.

    Moi ? Louis hôpital sans conscience depuis ce matin. Brides de renseignements par mon dernier fils. Heureusement qu'il est là. Ma fille près de son papa mais elle ne répond pas à mes messages. A quand la marche pour moi?

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :