• 31 mars 2015

    Je suis arrivé ce soir à Morlaix et j'ai vraiment connu des hauts et des bas depuis trois jours. Dimanche, galère absolue: vent de tempête, pluie. Disons que jusqu'à l'heure de midi, ce n'était pas agréable, mais ça allait encore. A l'endroit où je me suis arrêté pour manger sous la pluie, j'ai téléphoné à mon père en lui disant que le temps n'était pas beau mais que tout allait bien. A peine l'avais-je dit que la pluie a redoublé d'effort et le vent aussi. En plus, je me suis perdu, je me suis embourbé dans un chemin boueux, je me suis découragé, et j'ai fini par appeler mes hôtes du soir à Pleyber-Christ pour qu'ils viennent me récupérer en voiture. Ne sachant plus où j'étais, je suis même revenu en arrière pour avoir un point clair de rendez-vous!J'ai été accueilli avec un feu de cheminée qui m'a réchauffé et séché mes vêtements. Jean-François et Laurette sont un couple proche de la retraite qui ont deux enfants et cinq petits-enfants. Je pensais voir toute la famille. Il avait même été prévu qu'ils viennent à ma rencontre en balade de dimanche après-midi. Mais ce n'était vraiment pas ça, et je n'ai donc vu qu'eux deux. Avec un accueil chaleureux et sympathique.Pourtant la nuit, je n'ai pas trop bien dormi, je me suis rendu compte que mon aventure du jour m'avait érodé le moral et l'énergie, je me sentais stressé, et j'ai commencé à me demander si j'allais repartir le lendemain ou plutôt rester un jour sur place pour me refaire. Cela a été le premier moment de doute de mon chemin. Mais le lendemain matin, le temps s'était amélioré, la détermination était revenue et je suis reparti. Avec seulement un petit crachin au départ, qui s'est vite dissipé, et une amélioration constante au cours de la journée.

    Je suis donc arrivé hier dans l'après-midi à Saint-Pol-de-Léon sous un temps plutôt agréable. C'est la deuxième cathédrale de mon Tro Breiz, que j'ai validé par les tampons "requis". L'accueil de Rose à Saint-Pol m'a refait complètement la cerise. Rose a été la première présidente de l'association Bretonne des amis de saint Jacques. Ancienne prof d'espagnol, elle est une fan de tous les chemins de Compostelle, espagnols en particulier, et a commencé à partir sur ces chemins avant tout le monde, quand personne encore n'en parlait. Elle le faisait aussi presque tous les ans avec des élèves.

    Aujourd'hui le vent est revenu assez fort, mais avec un temps sec. Pierrot, qui est mon hôte de ce soir, a voulu marcher avec moi sur cette étape Saint-Pol - Morlaix. Il a traîné mon "carrix" pendant les deux-tiers du parcours, si bien que ça a été pour moi une étape cool. Demain, je vais entrer en Côtes-d'Armor, cap sur Tréguier, la troisième cathédrale.


  • Commentaires

    1
    kerveillant
    Mardi 31 Mars 2015 à 20:54

    Allez Jean-Jacques, allez Jean-Jacques, allez (en chantant et en marchant).

     

    Titine et Martial.

     

     

     

     

     

     

    2
    gérald et Michèle
    Mardi 31 Mars 2015 à 21:41

    Depuis que vous êtes parti, on surveille le ciel en pensant à vous en train de crapahuter sur les chemins rocailleux et boueux de notre chère Bretagne!Votre dernier récit me rappelle celui de Gérald, à certains moments du "Camino". On est de tout coeur avec vous et on vous attend de pied ferme à Dol ! Bon courage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :