• 29 mai 2015

    Je vous avais laissé à Mendata et aujourd'hui je suis arrivé à Pobena (normalement il y a un tilde sur le n, mais mon clavier français ne sait pas faire ça). Entre temps je suis passé par des hauts et des bas et je ne vous ai pas fait de "rapport". Je refais donc le flash-back.

    Mardi 26, j'ai fait ma courte étape prévue pour arriver à l'albergue de Eskerika, petit hameau isolée en plein bois et pleine montagne. Gîte monté chez lui par Inaki (là encore un tilde) qui a fait le chemin et qui est très serviable pour les pèlerins. Etape reposante, et j'espérais que ma tendinite était en voie de guérison.

    Mais le lendemain j'étais obligé de faire les 24 ou 25 kms pour arriver à Bilbao, car le gîte intermédiaire de Lezama n'ouvre que le 1er juin! Je pensais pouvoir trouver un hébergement en auberge de jeunesse à l'entrée de la ville puis un autre le lendemain en albergue de pèlerins à l'autre bout de la ville et juste me contenter de la traverser en visitant dans la journée. Mais ça ne s'est pas passé comme ça car  ce que j'ai essayé était complet ou trop cher. J'ai finalement traversé presque toute la ville pour trouver un hébergement genre auberge de jeunesse à prix abordable. J'ai donc fait encore plus de kilomètres que prévu. Et j'ai été stressé par la grande ville et la tendinite s'est réveillée. Et j'étais découragé.

    Si bien qu'hier je me suis extirpé de là vite fait. Je pensais ne faire que les 15 kms jusqu'à Sestao où mon guide m'indiquait une pension à bas coût, mais elle est fermée depuis un certain temps. Si bien que j'ai du faire les 19 kms jusqu'à Portugalete ...où l'albergue de pèlerins n'ouvre qu'en juillet et août! Mais où j'ai pu trouver une pension à prix abordable. Je crois que les gens d'ici n'ont pas encore compris le chemin et les pèlerins.

    Aujourd'hui journée de semi-vacances. Je n'ai fait que 13 kms pour arriver à Pobena, et retrouver la plage et le bord de mer. C'est un bourg qui fait partie de la commune de Pobena-Muskiz. C'est comme Combrit-Sainte Marine: Pobena est au bord de la mer et Muskiz plus à l'intérieur des terres. C'est aussi le dernier village du Pays Basque avant d'entrer en Cantabrie. Et j'avoue que je n'en suis pas mécontent car quand ce n'est pas les chemins boueux qui montent et descendent fort dans les bois, c'est la grande ville et les banlieues industrielles, les zones commerciales et les autoroutes ou routes à grande circulation. Maintenant ça doit être plus calme et plus sur le littoral.

    Depuis hier la tendinite semble à nouveau se résorber à coup de baume Saint-Bernard, de granules d'arnica homéopathique et d'eau bue en quantité. Et j'ai retrouvé le moral.

    Je suis arrivé tranquillement ici à 11h, il est 12h30 et je dois attendre 15h que le gîte s'ouvre. C'est un gîte qui a bonne réputation avec accueil sympa par des hospitaliers de l'association jacquaire de Biscaye.


  • Commentaires

    1
    simone lagane
    Vendredi 29 Mai 2015 à 21:49

    Bonjour Jean-Jacques,

    Je vois que vous connaissez tous les remèdes de la tendinite. J'espère qu'elle va se calmer sinon repos. Un acupuncteur que les pèlerins allaient voir pour soigner leur tendinite, leur disait: contre qui êtes vous en colère?

    Mais avec tous ces kms toutes vos colères doivent être calmées!

    A bientôt la suite du périple

    Simone

    2
    marc kerveilant
    Vendredi 29 Mai 2015 à 23:40
    Salut JJK, Je constat que tu est vaillant comme ton "NOM " l'indique. Je te souhaite bon courage pour la suite. Je t'embrasse, Marco
    3
    amj
    Samedi 30 Mai 2015 à 22:25

    Bonsoir Jean-Jacques,

    Et le temps comment est-il ?

    Tu avances et c'est tellement Beau ! Nous te remercions de nous offrir la possibilité de suivre ton périple sur la carte - cela fait moins mal aux jambes - et de t'envoyer nos meilleures ondes de pantouflards ainsi que les encouragements de ma maman que JClaude est allé chercher. (Sur le même 'lien' nous pouvons même regarder le paysage et qq photos, c'est formidable.)

    A La Souterraine le temps est devenu pluvieux, à la tombée de la nuit il faisait 17°. Les rosiers sont magnifiques dans tous les jardins.

    Savoure ce Bon repos dans ce bon gîte et très beau dimanche, amj

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :