• 29 juin 2015

    Hier, je suis parti assez tôt, vers 7 h. Le jour ne vient pas si tôt en Galice, même le 28 juin. Je ne me suis pas spécialement pressé. Mais je suis arrivé aux portes de Santiago vers 11 h et quelques. Ne voulant pas arriver tout de suite au centre ville, j'ai pris le premier albergue à l'entrée de la ville, l'albergue San Lazaro. C'est un gîte de grande capacité, encore neuf, très bien équipé, sous-utilisé par les pèlerins, donc calme. L'inconvénient c'est qu'on est encore à 3 kms environ de la cathédrale. Je savais que j'étais de toute façon en retard pour la messe des pèlerins de midi. Une fois que j'ai pris place et posé mes affaires, je suis parti avec seulement mon casse-croûte dans un sac plastique. Il est désormais interdit d'entrer dans la cathédrale avec son sac à dos, alors ne parlons pas d'un carrix (Des petits malins ont trouvé le moyen de proposer un gardiennage des sacs à proximité de la cathédrale pour 3 €).

    J'ai vraiment pris mon temps pour arriver. Je me suis arrêté vers midi dans un parc pour manger mon pique-nique. Continuant mon chemin, un peu plus loin, j'ai vu et entendu arriver en défilé le "cercle celtique", le groupe de danses traditionnelles de Santiago, précédé de 5 gaïtas et de toute la batterie qui va avec. Ils se sont arrêtés sur une petite place triangulaire où des gens les attendaient déjà et d'autres sont arrivés, dont moi. Ils ont donné un petit spectacle de danse, alternativement accompagnés par les gaïtas et par des chants de femmes rythmés par des cymbales. Ils doivent faire ça sans doute tous les dimanches. Avec tout ça, il était bien facilement 14 h quand je suis arrivé à la cathédrale.

    On ne peut pas entrer par le portail de la place de l'Obradoiro car c'est en travaux. Il y a échafaudages et barrières, et le portail de la gloire est entouré d'une clôture. Il faut donc entrer par une porte latérale nord ou sud. Je suis d'abord aller prier devant la châsse des reliques de Saint Jacques, sans avoir à faire la queue. J'ai mis toutes les intentions dans le même paquet car impossible de se souvenir en détail de toutes les demandes de prière. J'ai ensuite fait la queue un peu longuement pour aller faire "l'abrazo" à la statue de Saint Jacques qui est au dessus de l'autel. C'est plus populaire.

    Je pensais qu'il y aurait une messe vers 15-16 h, mais il fallait attendre 18 h. Du coup, je suis rentré au gîte pour me doucher: 6kms en plus aller-retour! La messe de 18h n'était plus une messe du dimanche, mais une messe anticipée de la fête de Saint Pierre et Saint Paul (29 juin), mais ça ne fait rien, j'avais eu une messe du dimanche la veille au soir à Arzua.

    Quand je sortais de la cathédrale l'après-midi, au bureau des pèlerins où on reçoit la compostela, le certificat du pèlerinage, il y avait la queue jusque sur la rue. Avant la messe de 18h, il y avait encore une assez longue queue. Après la messe, il y en avait encore une, un peu moindre, mais là j'avais tout mon temps et donc j'ai attendu jusqu'à l'avoir, et récupérer une autre credencial pour mon chemin du retour. Je ne sais pas s'ils ont réussi à fermer à 2o h comme prévu.

    Aujourd'hui journée de repos à Santiago. Ce matin, j'ai commencé à m'attaquer aux cartes postales, puis j'ai fait quelques courses, puis je me suis rendu à la messe des pèlerins de midi. En début d'après-midi, je suis allé chez le coiffeur, en l'occurrence une coiffeuse. Je ne supportais plus mes cheveux, surtout avec la chaleur dont je ne vous parle pas. J'ai fait couper les cheveux et la barbe assez ras et j'ai demandé à récupérer les cheveux et les poils de barbe dans un sac plastique que j'avais apporté avec moi. Pour Fisterra. Explication dans trois ou quatre jours. Demain autre journée de repos pour finir mes cartes postales. Mais je vais me déplacer vers un autre albergue plus en centre-ville de manière à être à pied d'œuvre pour repartir après-demain.


  • Commentaires

    1
    Jean-Paul
    Lundi 29 Juin 2015 à 19:21

    Allez, Jean-Jacques, allez, Jean-Jacques, allez...

    sur l'air d'eun alarc'h par exemple

    allez, on reprend tous ensemble : allez Jean-Jacques, allez jean-Jacques, allez...

    Je t'embrasse

     Jean-paul

    2
    lesage roland
    Lundi 29 Juin 2015 à 21:19

    Arriver le vendredi 19/06 Nous avions une messe à 19H30 avec le botafumero . Avec Francis et Peio , nous avons logé à la pension Santa Cristina , à 100M de la cathédrale . En frappant à plusieurs portes tu vas trouver . Ultreïa Ps : tu peux manger correctement pour 9 ou 15€ en longeant le parador , prendre la pente la police est à gauche , le restaurant à droite c'est de là que par le chemin pour Fisterra . Au parador Porte en vert ? les 10 premiers avec credential peuvent manger gratuitement .

    3
    Martine
    Lundi 29 Juin 2015 à 22:39

    Bonjour Jean-Jacques,

    Bientôt Fisterra et ensuite, le chemin du retour.

    Où s'arrêtera la folie des hommes? Peut-être devrions-nous tous, à un moment de notre vie, partir pour une marche au long cours et réfléchir enfin à l'essence de l'être humain.

    Kenavo.

    Bizh,

    Martine

    4
    Pierre Combrit
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 00:01
    Bravo Jean jacques
    Que de chemin parcouru depuis Coa Déro !!!
    Te voilà avec St jacques. Dis lui un petit mot de notre part. Nous retournons le voir au mois de septembre en venant du Portugal.
    Peut être seras tu rentrer avant notre départ fin Porto fin août.?
    À bientôt jean jacques
    Pierre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :