• 25 mai 2015

    Je suis à Mendata, un petit bourg basque perché au sommet d'une montagne, avec une grande église fermée, un fronton mur à gauche avec des petites tribunes accolées au mur d'enceinte de l'église, assez peu de maisons, mais un bar-restaurant qui fait aussi "albergue" (gîte) de pèlerins.

    Depuis deux jours, on a quitté la côte pour rentrer un peu plus à l'intérieur des terres et prendre une ligne plus directe vers Bilbao. Mais c'est encore beaucoup plus dur que sur la côte, avec des chemins boueux dans les bois et beaucoup de dénivelés très forts, si bien qu'avec d'autres, j'ai fini par prendre la route car j'ai vu que les deux options étaient balisées. Depuis deux jours aussi, deux jours et demi en fait, début de tendinite, qui ne s'empire pas mais qui ne s'améliore pas non plus. Du coup j'essaie de raccourcir mes étapes. Hier impossible de raccourcir l'étape difficile de 22kms: aucun bourg entre le départ et l'arrivée! Aujourd'hui 18,6 kms. C'est pourquoi je suis arrivé dans ce bourg improbable de Mendata. Mais il y a aussi d'autres pèlerins, surtout pèlerines, qui ont fait la même chose, alors que la plupart ont normalement fait l'étape normale jusqu'à Gernika (Guernica, que l'Histoire sombre du XXeme siècle a malheureusement rendu célèbre). Demain je me contenterai de 15 kms. On verra ensuite l'évolution. J'espère que ça va s'arranger.


  • Commentaires

    1
    amj
    Lundi 25 Mai 2015 à 23:46

    Bonsoir JJKer,

    deux mois écoulés : Bonne Fête à tes pieds, à ton carrix et à toi bien sûr.

    25 mars, 25 mai : déjà plus de 25 messages, presque autant que d'années d'ordination (en si peu de semaines), on applaudit très fort. Epoustouflant ! Tout cela force l'admiration.

    Tendinite : sont-ce les nouvelles chaussures qui sont moins performantes que les précédentes ou les km parcourus qui mettent les tendons à dure épreuve ? "Lever le pied" sera sans doute nécessaire pour éviter une aggravation mais tu trouveras certainement le baume bienfaisant et peut-être un nouveau rythme.

    Nous pensons très fort à toi (en arrachant des racines de boutons d'or qui ont envahi qq m² - sourire) et t'embrassons chaleureusement.

    Beau chemin,

    amj

    ps : au fait je n'ai pas vu  "le bateau-bac du port de Blaye  à celui de Cartelègue ... "

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :