• 19 juin 2015

    En terminant mon étape d'aujourd'hui, en passant le pont sur la ria de Ribadeo, je suis passé en Galice.

    Mais je dois encore un peu vous parler des Asturies. Hier soir j'étais à La Caridad, en castillan (espagnol), A Carida en langue asturienne, La Charité, je suppose, en français. J'avais en effet omis jusqu'à présent de vous dire qu'en Asturies, la plupart des noms de lieux et autres indications sont souvent donnés en langue asturienne uniquement. Les panneaux routiers qui ont le malheur d'être en castillan sont souvent barbouillés. L'albergue de peregrinos, auberge des pèlerins en espagnol, où j'étais hier, était indiquée "Pousada de pelegrios". Cela ne me dérange pas: ne connaissant pas beaucoup l'une ou l'autre langue, je devine plus ou moins les deux. Je pense qu'en Galice, je vais rencontrer la même chose, et je ne sais pas si le gallego (galicien) et l'asturien sont vraiment différents. C'était quand même plus compliqué en Pays basque.

    J'ai pu lire dans la presse locale que, suite aux dernières élections, les Asturies sont passées au centre-gauche, avec une coalition entre le PSOE, Izquierda Unida (Gauche Unie) et Ciudadanos (nouvelle formation du centre). Une coalition d'où est exclue Podemos qui a pourtant eu pas mal d'élus. Ces derniers se sont tout de même particulièrement fait remarquer lors de la séance inaugurale où s'élisait le président (ou gouverneur?), notamment en faisant leurs interventions en langue asturienne.

    Le temps semble avoir fait le même effet sur mon tendon d'Achille gauche que l'emplâtre médicamenteux que me suggérait Martine. Mais je me suis souvenu aussi que j'avais une boîte d'ibuprofène en comprimés dans ma petite pharmacie et j'en ai pris. Hier j'ai fait dans les trente kilomètres et je n'ai pas eu de problème.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :