• 16 septembre 2015

    A Chantonnay, Claude et Marie-Claude m'ont accueilli à mon retour aussi bien qu'à l'aller, c'est-à-dire magnifiquement. Ils auraient bien voulu me garder ce matin un peu plus longtemps, vu le temps, mais j'ai quand même voulu partir.

    En effet aujourd'hui a été la journée la plus terrible, avec orage la nuit et le matin, et grosse pluie. Je suis parti après 9h sous la pluie à verse en espérant une éclaircie. Elle est effectivement venue vers 11h, mais en se poursuivant par des averses éparses. Maintenant c'est un fort vent et des giboulées de temps en temps, mais je suis désormais à l'abri chez Gilles et Geneviève, à Vendrennes.

    Depuis Chantonnay, j'ai d'abord pris le chemin balisé, tant que c'était facile de suivre les coquilles à l'envers: d'abord la voie verte sur le parcours d'une ancienne voie ferrée, puis une petite route en prolongement qui a remplacé cette même voie ferrée. Mais ensuite j'ai pris la route parce que le chemin était sur  un GR de pays qui faisait des tours et des détours, dont un détour en forêt avec risque de chemins boueux et de me perdre. Demain je vais faire pareil jusqu'à Saint-Georges de Montaigu.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :