• 15 août 2015

    Je suis reparti de Saint-Jean-Pied-de-Port hier matin, jusqu'à Ostabat. Jusque là et même un peu plus haut, c'est le tronc commun des trois voies, du Puy, de Vézelay et de Tours. Mais j'ai finalement décidé de ne pas reprendre tout de suite la voie de Tours. D'une part je n'étais pas trop motivé pour refaire tout le massif des Landes que j'avais fait à l'aller, d'autre part je n'étais pas trop rassuré sur la facilité à retrouver le chemin en sens inverse sur cette partie. J'ai donc décidé de prendre la voie de Vézelay qui est balisée GR, donc dans les deux sens. Au moins au début, c'est à dire jusqu'en Bordelais, précisément le Libournais rural où j'ai des amis. Je rejoindrai ensuite la voie de Tours, au nord de Bordeaux sans doute. On avisera. J'ai vérifié aujourd'hui que ça marche bien. A la stèle dite de Gibraltar, j'ai laissé partir à droite le chemin vers Le Puy. Les deux autres sont encore communs jusqu'à Saint-Palais. Après je ne sais pas comment part la voie de Tours, mais je n'ai eu aucun problème sur la voie de Vézelay. Je suis ce soir dans le dernier village basque (ou le premier selon le sens) sur ce chemin. Demain je trouverai le Béarn, d'abord assez vite Sauveterre-de-Béarn, puis Orthez où je ferai étape.

    Hier soir il y avait à Ostabat aussi un prêtre du diocèse d'Angers qui marchait avec trois pèlerines de son département. Nous avons célébré ensemble la messe dans l'église du village et il y avait une dizaine de pèlerins présents, allemands et français.

    Aujourd'hui je suis arrivé à Saint-Palais assez à l'avance pour la messe de 11h de la fête de l'Assomption. J'ai appris en arrivant qu'elle était célébrée par l'ancien évêque de Bayonne, Mgr Molères, venu prêter main forte au curé du lieu. J'ai donc concélébré avec lui. Chants basques en partie. J'ai constaté que cet évêque, bien que landais d'origine, maîtrise assez bien le basque. Il a passé pas mal de temps dans ce diocèse.


  • Commentaires

    1
    Thérèse Péguin
    Samedi 15 Août 2015 à 23:46

    Te voilà donc avec des ustensiles rénovés, une route choisie pour les jours qui viennent et donc un retour qui s'annonce bien. Pour ma part j'étais ce matin à Notre dame de Velles, le ciel a été clément, pas de pluie pendant la messe ni pour l'après-midi où il y avait un mariage à Arcambal. Nous voilà seuls pour une semaine, nous en profiterons pour faire des conserves et confitures de pêches qui ont bien profité des dernières pluies pour grossir un peu (taille de l'abricot).

    Bonne continuation !

    Thérèse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :